Thomas Sinclair
LABORATOIRES


L'adaptation

L'adaption est souvent invoqué comme une cause d'inconfort pour les porteurs de verre progressif. Cette phase d'adaptation survient soit lors du premier port de lunettes progressives, soit lors d'un changement dans la correction ou la puissance des verres.

Sur internet, nombreux sont les témoignages de porteurs faisant part de leur difficulté d'adaptation aux progressifs. Alors que chez certains l'adaptation ne prend que quelques jours, pour d'autres en revanche elle dure plusieurs semaines et semblent vraiment compliquée. Explications.

Qu'est-ce que signifie s'adapter à un progressif

Revenons à la base d'un verre progressif, qui possède 3 zones :

Pour utiliser le verre avec le maximum d'efficacité, l'oeil doit être habitué à cette petite gymnastique : lever les yeux pour voir de loin, baisser les yeux pour voir de près. Plus difficile encore, en vision intermédiaire, il faut trouver la bonne hauteur dans le verre. Autant le dire, cela n'a rien d'évident à priori. Cela demande quelques jours pour trouver ses nouveaux repères.

La bonne nouvelle, c'est qu'une fois acquis ces habitudes, les yeux vont dans la bonne zone sans y penser. En clair, le cerveau a mémorisé les positions du regard. Plus besoin de s'en préocuper. Le cerveau est l'élément clé de l'adaptation (et de l'usage) du verre progressif.

Les premiers jours d'adaptation

Lors de la découverte d'une nouvelle paire de lunettes progressives, les premiers jours sont les plus déroutants. Le porteur a parfois l'impression de devoir lever la tête pour lire, et baisser la tête pour voir loin. En fait, c'est plutot au niveau des yeux que cela se passe : pour voir loin, il faut lever les yeux et parfois on favorise cela en accompagnant ce geste d'un léger abaissement de tête. Idem en vision de près, il faut baisser les yeux... mais pas la tête.

Pendant les premiers jours d'adaptation, nous préconisons de se ménager : ne pas courrir dans les escaliers ni se lancer dans la lecture de la Pléiade. S'accorder un peu de temps pour laisser les yeux (et le cerveau) explorer le nouveau verre.

Quelques astuces

En plus du progressif, pensez à la lumière : un bon éclairage va faciliter le fonctionnement de vos yeux et l'adaptation.

Si vous n'avez jamais porté de lunettes, il est tentant de retarder au maximum le moment des premiers verres progressifs. Or, plus on commence tôt, plus l'adaptation est facile car les verres ne sont pas très puissants. Ne pas attendre volontairement de s'équiper en progressif car l'adaptation sera plus longue.

Faite vous plaisir en choisissant une monture adaptée à votre visage, qui renforce votre personnalité. Il existe aujourd'hui de nombreuses marques de montures avec tous les styles. Profitons-en !

Favorisez la vision des contrastes et des couleurs et equiper vos lunettes progressives d'un bon traitement antireflet. Ce traitement procure un gain notable de confort visuel, particulièrement en vision de nuit ou au contraire lorsque l'on se trouve dans une zone très éclairée.

La plupart des verres progressifs bénéficie d'une garantie adaptation. Renseignez-vous. Dans le cas de nos progressifs HD-3D et Dmla, cette garantie est de 60 jours. Autant dire que vous avez le temps de réussir une bonne adaptation.

Tweeter


Accueil

Catalogue 2016 New

Verre Progressif

Lunettes

Loupe

Video Agrandisseur

Basse vision Dmla

Starter Kit Opticien

Test en ligne

Société

Achat
en ligne

Centres
Optiques
et Contact


Facebook de Thomas SInclair Labs Le Blog de la Basse VisionContact Mail

(c) 2005-2015 par Yves Jacquot pour Thomas Sinclair Laboratoires, tout droit reservé

Mise à jour : 28 juin 2015